BTS Systèmes Numériques

Électronique et Communication

Diego : BTS-2018

Mise à jour le 16 novembre 2018

Parcours

FORMATIONS :
- 2008 : BEP Métiers de l’électronique.
- 2010 : BAC Pro Systèmes Electronique Numériques.
EXPERIENCES PROFESSIONNELLES :
- 2010 – 2012 : Antenniste jusqu’en 2012 – AEG.
- 2012 – 2014 : Opérateur et technicien de maintenance – Bourbon AP.
- 2014 – 2016 : Technicien réparation jusqu’en 2016 – Parkeon – Flowbird.
RETOUR EN FORMATION :
- 2018 : BTS Systèmes Numériques en apprentissage chez Parkeon – Flowbird.
- 2018 – 2021 : Formation d’Ingénieur E-CDTI (Electronique - Conception et Développement de Technologies Innovantes) en apprentissage à l’INSA de Rennes chez ST Microelectronics.

Situation actuelle

Ma formation actuelle se déroule bien, le niveau me semble tout de même très élevé, surtout en mathématiques et en physique. Mais mes camarades de classe sont là pour partager leurs connaissances théoriques et moi mes connaissances pratiques acquises en BTS.
Je suis actuellement en alternance chez ST Microelectronics en tant qu’apprenti ingénieur en développement de drivers pour les microcontrôleurs STM32 de demain.

Message

Après ces 6 années d’expériences professionnelles, les opportunités d’emploi qui m’intéressaient requerraient un niveau BAC+2, j’ai donc décidé de reprendre un BTS SN en apprentissage afin de garder un pied dans le monde du travail tout en évoluant en compétences.
Le rythme de l’alternance m’a convenu parfaitement. Alterner entre 2 semaines en entreprise et 2 semaines de cours permet de faire des coupures et de ne pas tomber dans la routine. Cependant, le travail à fournir en cours est plus important que celui d’un étudiant en formation initiale. Mais cela ne m’a pas empêché de réussir et de continuer en école d’ingénieurs.
Ces deux années permettent d’avoir une base complète des métiers attachés à l’électronique numériques : électronique, physique, informatique, programmation, mathématiques, gestion de projet... Les professeurs sont compréhensifs et sont prêts à suivre les élèves qui veulent s’investir.