BTS Systèmes Numériques

Électronique et Communication

Témoignages sur les poursuites études !

Nous avons contacté des étudiants des années précédentes du bts SE, afin de connaitre leurs avis sur les possibilités de poursuite d’études après le BTS. Leurs réponses montrent que cela est possible et même profitable.
Voici quelques témoignages :

Arrêt après le BTS

Mathieu BTS 2008

Pour moi après le BTS, j’ai décidé de terminer les études et d’aller travailler. Je me suis rendu compte par ma petite expérience du travail qu’il faut continuer après le BTS.
Je trouve aussi que l’expérience qui est accumulée pendant les études est un peu faible par rapport au niveau que demandent les patrons d’entreprise.
Si on veut arrêter les études après le BTS, il faut un peu s’accrocher.

Maxime BTS 2009

À la fin de mon BTS Systemes Electroniques, je n’ai pas poursuivi mes études en espérant m’insérer rapidement dans le monde du travail. Ne trouvant aucun poste dans mon domaine, j’ai commencé par travailler deux ans dans une usine en tant qu’opérateur de machine à commande numérique. Puis j’ai enfin trouvé une place à Tech Power Electronics à Lons-le-Saunier (Jura) en tant que technicien électronique en bureau d’étude. Cette entreprise est celle ou j’avais effectué mon stage de BTS, elle est spécialisée dans le bobinage et la création d’électronique de petite puissance. Le travail consistait à réaliser des plans de fabrication, réaliser et valider des prototypes, créer des cartes électroniques ou encore suivre la fabrication de produit. Au bout de deux années, j’ai de nouveau changé de poste. Actuellement je suis donc au CERN à Genève, en temps que technicien électronique. Je suis plus dans l’instrumentation. Mon service propose un service de location d’instrument de mesure et mon rôle est de contrôler les appareils de mesure. Pour cela je suis en charge de l’évaluation d’éventuels nouveaux appareils, de la réalisation des bancs de test manuel, automatique et semi-automatique et du support technique aux utilisateurs.

BTS audiovisuel

Cédric BTS 2006

Après le BTS électronique, j’ai intégré le BTS audiovisuel au lycée Viette de Montbéliard en option exploitation des équipements (techniques de la télévision en gros). Et ce, malgré les réticences de certains professeurs du BTS électronique qui trouvaient cela stupide de vouloir continuer avec un autre BTS.
Mon BTS électronique m’a permis tout d’abord d’être pris en audiovisuel (qui est un des BTS les plus sélectifs de France) et d’avoir quelques facilités dans les domaines tels que la physique appliquée et l’électronique puisque nous avons revu beaucoup de choses déjà étudiées au BTS électronique.
Malgré le peu d’intérêt pour l’électronique, je dois bien avouer que mon BTS électronique a été utile pour ma poursuite d’étude. J’ai ensuite trouvé du travail en région parisienne un mois après ma sortie de BTS où je suis maintenant en CDI.

ISIFC - Institut Supérieur d’Ingénieurs de Franche-Comté

Florent BTS 2010

Le BTS SE offre de nombreuses possibilités en terme de poursuite d’étude. Il ne faut pas négliger le travail tout au long des 2 ans, car il constitue le dossier qui permet la poursuite d’étude. L’ambiance en BTS est très bonne et le stage et les projets sont vraiment intéressants.
Concernant ma poursuite d’étude, après un stage bien apprécié au service Biomédical du CHU de Besançon, j’ai postulé à l’ISIFC génie Biomédical où j’étudie actuellement. Le travail y est beaucoup plus important qu’en BTS mais avec un travail personnel régulier on peut y arriver.

Licence pro Énergie nouvelle et développement durable à Mulhouse

Olivier promo 2009

Apporte culture générale sur énergie renouvelable, connaissance en thermique.

licence pro CIVA (Contrôle industriel par vision artificielle) : l’IUT du Creusot

Clément promo 2011

Ne voulant pas m’arrêter au niveau BTS j’ai donc décidé de chercher une suite après le BTS.
Le "mieux" après le BTS est d’effectuer une licence pro, c’est ce qui est le plus accessible.
Le choix de la licence pro n’est pas évident, car il y en a vraiment beaucoup dans toute la France et beaucoup sont accessible avec le BTS SE.
J’ai décidé d’effectuer une licence pro CIVA (Contrôle industriel par vision artificielle) à l’IUT du Creusot.
C’est un IUT qui possède beaucoup de matériels. Il n’y a pas que dans les grandes villes qu’il y a de bon établissement.
L’ambiance a l’IUT est très bonne est beaucoup d’activités y sont proposées.
Je n’ai pas rencontré de difficulté particulière pour être accepté en licence du fait que j’avais un dossier correct.
Cette licence change beaucoup de ce que j’ai pu étudier dans le BTS et je dois donc plus travailler, car il y a plusieurs matières que je n’ai jamais vues. L’encadrement est très bon du a l’intérêt des professeurs.

Licence Pro MCI (Mesures et Capteurs Intelligents) a l’IUT du Creusot

Clément BTS 2011

Après le BTS Systèmes Electroniques, j’ai voulu continuer mes études car je voulais me spécialiser et j’avais les bases pour y arriver, j’ai donc effectué une Licence Pro MCI (Mesures et Capteurs Intelligent) à l’IUT du Creusot.

Cette licence m’a vraiment plu, avec un projet hors du commun et un stage vraiment fun car j’écris ce message depuis la Malaisie où j’effectue mon stage de fin d’année, dans la plus grande université du pays.

Donc si vous êtes prêts à continuer, n’hésitez pas."

Licence professionnelle Earth ( énergies alternatives réseaux transformation et hybridation) à BELFORT

Arnaud promo 2010

J’ai obtenu le BTS Systèmes Électroniques en 2010, avant j’avais préparé un BEP Électronique que j’ai obtenu en 2006, puis un BAC STI Électronique, obtenu en 2008.
Cette année, je prépare une licence professionnelle Earth ( énergies alternatives réseaux transformation et hybridation) à BELFORT, cela dit je conseille à beaucoup d’étudiants de faire la demande pour cette licence qui est très intéressante dans le domaine de l’énergie renouvelable, car c’est l’avenir.

Université de Franche-Comté ARIA

Romain promo 2011

Licence professionnelle à l’Université de Franche-Comté en ARIA (Automatisme et Robotique Industrielle pour l’Assemblage). J’effectue cette licence en apprentissage avec l’entreprise EUROSERUM à Port-sur-Saône.

J’ai choisi de faire une licence professionnelle après mon BTS pour finaliser mon parcours d’étudiant, en effet cette formation nous apporte un réel plus pour pouvoir aborder le monde du travail.

Université de Franche-Comté pour effectuer une Licence EEA

Pierre-Michel BTS 2009

J’ai fait un BAC STI, un BTS Systèmes Électroniques. Je suis actuellement en 3ème année de Licence EEA (Electronique Electrotechnique Automatique).
J’invite tous ceux qui sont en BTS à continuer leurs études. Pour ce qui est de la licence que j’ai effectuée, il faut avoir un bon niveau dans l’ensemble et surtout travailler (en cours et beaucoup chez soi) si l’on veut réussir. Les matières étudiées sont très intéressantes, il y a des TP dans presque toutes les matières. Les TP sont à prendre très aux sérieux puisqu’ils comptent pour 30 ou 40 % de la note finale de la matière.
Pour conclure, je trouve que cette licence englobe beaucoup de domaines différents et nous permet de choisir entre différentes options au cours des deux semestres. À la fin de la licence, nous avons un panel de connaissances assez large qui nous permet de postuler par la suite dans beaucoup d’entreprises, cette licence nous ouvre de nombreuses portes.

Romain BTS 2007

Pour ma part, après le BTS, je suis parti à l’université de Franche-Comté pour effectuer une Licence EEA (Électronique, électrotechnique et Automatisme), on va dire que c’est une suite logique après un BTS lorsque l’on rentre à l’Université. Puis j’ai continué avec un Master Recherche « Sciences de la matière » spécialité « PICS » (Physique Information Communication et Systèmes). Pour simplifier, retenons que c’est un master de « Physique et de Hautes Technologies » (électronique, optique physique, physique des solides, télécom optique, optique et physique quantique en options, temps-fréquence, etc.).

PDF - 12.2 ko
Master sciences de la matière spécialité physique, information, communication et systèmes

PDF - 998.2 ko
Master sciences de la matière

Je suis actuellement à l’institut FEMTO-ST UMR 6174 CNRS au département d’optique PM. DUFFIEUX où j’effectue 6 mois de recherche en tant que stagiaire sur un projet Européen nommé PHOCUS (towards a photonic liquid state machine based on delay-coupled systems).

Évidemment, la poursuite d’étudeS après le BTS demande un investissement personnel en travail, que se soit chez soit ou à la fac (ou école d’ingénieur) cependant c’est un effort que l’on fait qu’une fois et cela en vaut vraiment la peine.