BTS Systèmes Numériques

Électronique et Communication

STS1 stage de cohésion à la base 116 de Luxeuil - 23 et 24 septembre

Dans le cadre d’un renforcement des liens entre l’Éducation Nationale et l’armée, les étudiants de première année du lycée Victor HUGO ont été accueillis mercredi 23 septembre sur la BA116 de Luxeuil-les-bains pour suivre un stage de cohésion.
L’objectif étant de renforcer les liens entre les étudiants, créer un groupe classe cohérent, raffermir l’esprit d’équipe afin qu’au niveau projets des collectifs qu’ils auront à réaliser, le travail soit participatif et orienté vers la réussite.
Après un accueil par le Colonel Jean-Jacques MAILHOL, commandant de la base, les étudiants se sont dirigés vers la piste d’audace où tyrolienne et autres parcours physique les attendaient. Encadrés par des animateurs sportifs et des cadres militaires les étudiants se sont exercés sur les équipements qu’utilisent les commandos de la base.
Après le repas au mess, les étudiants ont pu visiter la tour de contrôle et prendre conscience de l’importance de l’électronique dans la gestion des avions. Radar, échange avec les pilotes, suivi des avions dans le rayon du contrôle de la base, à chaque instant, le futur métier des étudiants est mis en avant. Retour aux activités physique avec le jeu du Kin-Ball ou la cohésion du groupe et le relationnel joue un rôle important pour atteindre l’objectif. Le bivouac du soir avec ration de combat a permis à tous de prendre un repos réparateur.
Le lendemain, retour sur des activités physique genre « jungle-raid » où, là encore, l’esprit de cohésion est nécessaire pour gagner l’aventure. L’échange avec le pilote de mirage a permis ensuite d’aborder à la fois la haute technicité de l’appareil, la mise en œuvre de l’électronique communicante mais également le rôle humain et responsable de l’aviateur.
Les professeurs du lycée Victor HUGO (M. Gyuran en Maths ; M. Daloz en Électronique) accompagnant les étudiants durant tout le stage, ont également participé à toutes ces activités.
De retour au lycée vendredi matin et malgré les courbatures de certains, chacun a pu raconter son vécus. Tous se félicitent d’avoir participé à ce stage, fiers d’exhiber le diplôme obtenu à la fin de la session.
Cette expérience, unique en France, pourra être renouvelée l’année prochaine.